VeloSoleX
La bicyclette qui roule toute seule

Accueil Philosophie Singularités Performances
Equipement
Entretien
Trucs
Histoire d'une
Balade
Et plus... Liens


Entretien - Quelques tuyaux
1- Le décalaminage  

Comme tous les moteurs 2 temps,celui du VELOSOLEX s'encrasse du fait de l'huile contenue dans le mélange. Lors de la combustion, cette huile se transforme en calamine qu'il faut régulièrement supprimer.

La calamine se dépose principalement:

- à la lumière d'échappement du cylindre

- dans le pot d'échappement

- dans la chambre d'explosion

Le décalaminage demande donc un démontage de la culasse.

La première chose à faire lorsque l'on envisage l'opération est de se procurer un kit de joints. Par bonheur, on arrive encore à en trouver. Dans le cas contraire, on peut toujours acheter une feuille de joint pour culasse, et, à condition de démonter soigneusement les anciens, il est facile d'en faire une copie.

Le nettoyage de la lumière d'échappement ne pose pas de problème: avec un tournevis, un bon grattage suffit à redonner à la lumière sa dimension normale.

Pour la chambre d'explosion et le dessus du piston, il vaut mieux y aller molo à la toile émeri pour éviter les rayures.

Pour ma part, quand j'en suis là, j'en profite pour vérifier le bon état de la soupape de décompression (qui a peut-être besoin d'un rodage afin d'éviter une éventuelle fuite de compression), ainsi que les segments qu'il faut changer dès qu'ils présentent un peu de jeu (on trouve facilement ces segments dans le commerce avec le modèle) et, bien sûr, la bougie.

Pour le pot d'échappement, le constructeur en recommandait le changement systématique à chaque décalaminage. Inconvénients: le coût et la difficulté d'approvisionnement.

Il faut savoir que ce pot est constitué de chicanes contenant de la paille de fer (genre grosse éponge métallique). Lorsque le pot est encrassé, c'est par l'accumulation de particules d'huile brûlée ainsi que de résidus d'huile non brûlée très visqueux. Hélas, pas de démontage possible.

Heureusement, il y a un truc: je remplis soigneusement d'essence mon pot avec de l'essence pure,en le secouant pour bien remplir les diverses chambres, et bien imprégner la paille de fer. Puis je laisse agir une douzaines d'heures. En principe, après avoir secoué vigoureusement et vidé l'essence sale, un bon rinçage à l'essence propre suffit. On peut vérifier en soufflant que l'air passe sans difficulté. Si ce n'est pas le cas, il faut renouveler l'opération.

Si tout a été remonté soigneusement, votre VELOSOLEX est redevenu une fusée qui atteint de nouveau allègrement ses 33 km/h.

Suite...